Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Tuc de Belloc, versant Est

31 octobre, 2009

Tuc de Belloc, versant Est

Classé dans : — topospyreneens @ 22:51

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Massif du Luchonnais, secteur des Spijeoles,

Tuc (ou Pointe)  de Belloc (2680 m), face Sud-Est

Il nous a semblé que l’ouverture des « chants de Pyrène » en août 2009 était une bonne occasion pour faire le tour du propriétaire de cette « petite dent granitique ». Plusieurs itnéraires très intéressants sont un peu tombés dans l’oubli, peut-être que ce petit topo redonnera une seconde jeunesse au Tuc de Belloc. Le point commun de ces itinéraires est la qualité irréprochable de son granit (certainement un des plus beaux du Luchonnais), le lichen peut malgré tout être un peu envahissant. Les voies font toutes aux alentours de 160 mètres, il est donc tout à fait possible d’en enchaîner plusieurs dans la journée. Ces itinéraires sont une bonne option pour se faire plaisir pendant une montée en refuge avant d’envisager un itinéraire plus long le lendemain, ou peuvent occuper une journée à la météo incertaine.

topo Tuc de Belloc Belloc éperon Nord-Est

Approche : d’Espingo, longer le lac de Saüssat pour monter à la coume de l’Abesque (laquet). Juste avant la passerelle, quitter le sentier du Portillon pour prendre à droite une sente assez bien marquée (cairns). Remonter le premier ressaut raide. Lorsque le sentier s’infléchit pour passer sous le Tuc de l’Abesque, prendre à droite vers l’ouest une sorte de vallon herbeux qui remonte vers le Tuc de Belloc et sa face Est. Compter 2 heures 30 à 3 heures d’Astau, 1 heure 15 depuis Espingo ou depuis le Portillon via le sentier des mineurs.

Descente : soit en 4 rappels dans « les chants de Pyrène », soit du sommet du Tuc par un raide vallon versant Sud.

Itinéraires :

1 – Les chants de Pyrène : les 18 et 31 août 2009 par P. Lecomte, O. Dejean et J.P. Pujolle du PGHM de Luchon. TD inf., 6a max, 5 oblig. Equipée, prendre 11 dégaines, 3 ou 4 friends petits et moyens. Relais équipés pour le rappel. L1 : 5+ (47 m), L2 : 5/5+ (25 m), L3 : 5 puis 6a (40 m), L4 : 5 (30 m).

2 – Le Tuc, c’est pas du toc : le 15 juillet 1993 par E. Wyss et C. Ravier. TD, 5+/6a. Peu équipée, prendre un jeu de friends et de coinceurs. Quelques pitons en place. L1 : III (45m), L2 : 4+ (40 m), L3 : 5+/6a (35 m), L4 : 5+ (45 m).

3 – Dutoit – Bacqué : en août 1970 par D. Dutoit et JP. Bacqué. TD, 6a/b max., 5+ oblig. Voie quasi-équipée en pitons, prendre 8 dégaines, coinceurs, 4 ou 5 friends petits et moyens. L1 : 4 (40 m), L2 : 5 (50 m), L3 : 6a/b ou 5+ et A0 (25m), L4 5+ (40 m), L5 : 5+ (15 m).

4 – Eperon Nord-Est : première ascension inconnue. TD, 6a/b max., 5+ oblig. Voie peu équipée, prévoir 8 dégaines, coinceurs, 1 jeu de friends jusqu’au camalot n°3. L1 : 4+ (50 m), L2 : 5 puis 5+ (35 m), L3 : 6a/b puis 5 (30 m), L4 : 4+ puis 5+ (50 m).

2 commentaires »

  1. François Baben

    Salut Jean-Pierre,

    Vendredi 11 août, nous avons fait l’éperon NE et Les chants de Pyrènes. Montée un peu saoulante depuis les granges, en 3h effectivement.

    Eperon NE :
    RAS, Très bel itinéraire. La L3 m’a paru davantage 6a que 6a+, mais bon, les cotations, c’est subjectif… Dans la L4, après le dièdre de départ, il y a 2 vieux pitons qui indiquent une sortie par la gauche plutôt que par la vire à droite : cheminement de la première ?

    Chants de Pyrènes :
    Les 2 premières longueurs sont superbes, surtout la 2ème ! La même dalle, dans Symphonie d’Automne, à Corte, vaut 6a+… Martial et Sancho peuvent revoir leurs gammes ou demander des leçons à leurs collègues de Luchon ;-) Beau passage pour le 6a de la L3, mais avant, ça « chipse » sous les pieds et y a une écaille qui attend avec sournoiserie un grimpeur inattentif ou un peu lourd. Et elle risque de faire d’une pierre deux coup, si je peux dire…, car elle lorgne aussi sur le relai d’en-dessous, qui est exactement à la verticale… Mais j’imagine que si elle est encore en place, c’est qu’elle a dû être testée. En zieutant la Ravier, à côté, la longueur-clé à l’air quand même bien végétative…

    En tout cas, merci pour cet article sur le Tuc, qui a permis de passer une belle journée de grimpe.

    Ah oui, y a pas moyen de clouer au sol les avions qui polluent ce magnifique coin du Luchonnais ? Ils nous ont cassé les c… toute la journée…

    Salutation pyrénéennes, FB.

    Commentaire by François Baben — 13 août, 2011 @ 15:16

  2. fdelerue

    Bonjour à tous,

    Voici quelques photos d’une ascension récente de la voie « Le Tuc, c’est pas du toc ».

    @+

    François

    Commentaire by fdelerue — 28 août, 2011 @ 9:23

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici