Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Triste sire à la muraille Sud du Ramougn (07 juillet 2009 et 22 août 2010)

12 juillet, 2009

Triste sire à la muraille Sud du Ramougn (07 juillet 2009 et 22 août 2010)

Classé dans : — topospyreneens @ 17:24

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Massif du Néouvielle, muraille Sud du Ramougn (3011 m.), secteur du pas du Gat,

« Triste sire »

“Triste sire” est une très belle voie très peu équipée (2 pitons en place) qui se prête très bien à l’usage des coinceurs et autres friends. Il faudra donc un peu de flair pour suivre l’itinéraire qui reste malgré tout assez évident. On regrettera le jardin supérieur, qui se fait d’ailleurs vite oublié en gravissant le dièdre fissuré parfait de la dernière longueur (un régal plutôt raide). Cette voie, une des petites dernières de cette paroi, ne nous a donc pas déçu et nous a donné envie de découvrir ses voisines.

Lors de mon second parcours de cette voie, le 22 août 2010, avec S. Rioja, nous avons suivi une belle petite variante au niveau de la 2ème et 3éme longueur, franchissant ainsi directement le raide petit mur orangé. Quatre pitons sont restés en place (le dernier de solidité douteuse). Cette variante élève un peu le niveau de la voie mais propose une très belle seconde longueur.

090701tristesirelamuraillesudduramougn.jpg

Triste sire au Ramougn
Album : Triste sire au Ramougn

7 images
Voir l'album

Première ascension :D. Cabanel, A. Ratel et P. Ravier le 24 juin 2007. Le magnifique dièdre de la dernière longueur ne figure pas sur le topo original, celui-ci ayant été inauguré par P. Ravier lors d’un parcours ultérieur.S. Rioja et JP Pujolle le 22 août 2010, pour la variante directe de la seconde et troisième longueur.

Accès voiture :De Saint-Lary Soulan, prendre la route d’Espagne que l’on quitte à Fabian pour prendre à droite la route des lacs que l’on suit jusqu’au lac de Cap de Long.

Accès pédestre :Traverser le barrage et s’engager sur le sentier (HRP) qui débute à gauche à son extrémité. On le suit jusque sous le pas du Gat pour le quitter et suivre le sentier des terrasses de Cap de Long qui monte en direction de la brèche du Néouvielle. Le sentier devient horizontal en passant sous le pas du Gat. Il se redresse à nouveau en se rapprochant de la muraille Sud. La voie débute lorsque le sentier rejoint la muraille (cairn). Compter 45 minutes à 1 heure.

Descente :Du sommet de la voie, sur le versant opposé, prendre une rampe qui descend en oblique vers la gauche (cairns) et dépose sur le vaste versant Est du Ramougn. Descendre celui-ci par sa rive droite jusqu’au pas du Gat (attention il s’agit du second col que l’on rencontre sur la crête des Laquettes). Le pas du Gat permet de repasser sur le versant Cap de Long où l’on retrouve le balisage de la HRP et le chemin d’accès (45 minutes à 1 heure du sommet de la voie au parking).

Descriptif des longueurs :L’attaque se situe au niveau d’un éperon peu marqué.

L1 : attaquer par un mur orangé puis une dalle en oblique à droite pour venir buter sur une zone plus raide. Une rampe fissurée permet de revenir vers la gauche et de relayer sur un bloc 10 mètres sous un bastion orange très compact (4sup / 5).

L2 : rejoindre la base du bastion orangé par un dièdre raide (1 piton au sommet), une vire permet de traverser d’un dizaine de mètres vers la gauche au pied d’une zone compacte et verticale. Relais sur friends au bout de la vire (5).

L3 : monter droit au-dessus du relais dans un mur raide (fissure au départ) puis en légère oblique à gauche. Relais sur friends quand l’inclinaison diminue (5 puis 5+).

L4 : monter au mieux dans un terrain peu défini sur environ 80 mètres (4 / 4sup.) pour venir relayer dans la partie droite du petit amphithéatre au-dessus de la zone herbeuse (1 piton de relais en place au pied du dièdre de sortie très caractéristique).

L5 : remonter intégralement le dièdre dont le fond est constitué d’un fissure large (5+, magnifique) continuer dans une zone de blocs jusqu’à la crête (relais sur béquet).

Variante :

L2′ : au lieu de traverser à gauche sur la vire, continuer tout droit par un dièdre raide (1 piton visible) qui mène à une terrasse. Continuer directement dans un dièdre fermé (2 pitons) jusqu’à une zone moins raide (1 cornière à vérifier). Une petite traversée à gauche donne accès à une bonne terrasse (30 m, relais sur friends), ensemble de 6a.

L3′ : partir légèrement à gauche du relais dans une zone de dalles couchées un peu lichenneuses pour rejoindre l’itinéraire original (IV).

Difficultés :D+, TD-, 5+ max et obligatoire pour la voie originale. TD, 6a max., 5+ obligatoire, pour la variante. La voie est assez soutenue malgré la zone couchée avant le dièdre final. Le cheminement logique est relativement simple à suivre.

Equipement :La voie est très peu équipée : 2 pitons sont restés en place.On en trouvera 4 de plus par la variante de L2.

Matériel :8 dégaines, coinceurs, jeu de friends jusqu’au 3 camalot. Les pitons ne sont pas nécessaires(2 pitons plats pour la variante de L2), encordement à 50 mètres. Les crampons peuvent être utiles très tôt en saison.

Hauteur de la voie :250 mètres.

Altitude sommet :2500 mètres environ à la sortie de la voie. Le sommet du Ramougn que l’on peut atteindre facilement par son versant Est (III) où l’une des deux arêtes qui le borde culmine à 3035 mètres.

Horaire :3 heures.

Topo :Cette nouvelle voie ne figure pas sur le topo : Vallée d’Aure, morceaux choisis de Pascal Ravier aux éditions du cairn qui peut cependant aider pour l’accès, la situation, et la descente.

Où dormir :Refuge au lac d’Orédon accessible en voiture. Le camping est réglementé, possibilité de bivouac au lac d’Orédon et au lac d’Aubert (emplacements indiqués et prévus).

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici