Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Tichodrome au Mail de Jorc (14 octobre 2008)

14 octobre, 2008

Tichodrome au Mail de Jorc (14 octobre 2008)

Classé dans : — topospyreneens @ 21:21

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Mail de Jorc à Cier de Luchon, face Est,

Tichodrome

 Hormis les belles parois du pic du Gar où l’escalade est très souvent exigeante, la vallée Luchonnaise ne nous propose qu’un seul autre site de grandes voies calcaire : le Mail de Jorc. Sur cette paroi, Tichodrome est devenue la classique. La falaise est d’ailleurs très souvent nommée la falaise du tichodrome. L’escalade est belle, variée (dévers, murs raides, dalles), le tout sur un beau calcaire sculpté. L’escalade n’y est malheureusement autorisée qu’aux mois de septembre et octobre, ceci pour le plus grand bonheur du percnoptère qui y a trouvé refuge pour nicher. Ce peu de fréquentation est sans doute à l’origine de la pousse incessante d’herbe et autres mousses dans l’itinéraire.

tichodrome.jpg

Tichodrome au Mail de Jorc
Album : Tichodrome au Mail de Jorc

4 images
Voir l'album

Première ascension : Le 29/10/1982 par M. Boye et J. Gramond, du PGHM de Luchon. Rééquipée le 14/10/2008 par O. Dejean, P. Lecomte, T. Lamotte, S. Rioja et J.P. Pujolle.

Accès voiture : La falaise du Mail de Jorc se trouve au-dessus du petit village de Cier de Luchon à 6 km au Nord de Bagnères de Luchon. Elle est bien visible de la D125. En arrivant de Luchon en direction de Montréjeau, prendre à gauche en direction de Cier. Passer la voie ferrée et dans le premier virage à droite, prendre à gauche une petite route entre des maisons. Elle se transforme rapidement en piste. Se garer au niveau du panneau d’interdiction de circuler.

Accès pédestre : Emprunter la piste de droite et la suivre jusqu’à une épingle à cheveux à droite (panneau d’information sur les dates d’ouverture à l’escalade). Continuer 10 mètres sur la piste de gauche et monter à droite dans la forêt par une sente peu marquée. On arrive à un sentier horizontal que l’on suit sur 50 mètres vers la gauche. On le quitte pour monter droit dans la forêt en direction de la falaise (traces de sente). Compter une vingtaine de minutes.

Descente : Du sommet de la falaise, une sente démarre vers la droite, d’abord horizontale, elle descend ensuite sur une sorte d’éperon arrondi. Elle part ensuite à l’horizontale vers la gauche en traversant une pente très raide pour rejoindre un vaste couloir. On le descend en tirant légèrement à droite pour suivre ensuite le pied de la falaise jusqu’à l’attaque, 30 minutes du sommet à la voiture.

Difficultés : 7a max, 6a+ obligatoire. On rencontre tous les styles d’escalade : dévers, murs raides, dalles. Aucune longueur n’est réellement soutenue. Le rocher est très bon à quelques rares exceptions.

Equipement : La voie est très bien équipée en goujons dans les longueurs et aux relais.

Matériel : 15 dégaines plus les relais. Les coinceurs et friends peuvent être laissés à la maison, encordement à 50 mètres.

Hauteur de la voie : 260 mètres. 8 longueurs. La voie louvoie pas mal rallongeant l’itinéraire.

Altitude sommet : 750 mètres.

Horaire : 4 heures.

Topo : Escalade en Pyrénées centrales, pas facile à dénicher.

Où dormir : Nombreux hébergements dans la vallée.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici