Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Recherche : topo escalade jausiers ubaye

14 juillet, 2011

Ubaye, les jardins d’Amandine à la tête de sanglier (21 juin 2011)

Classé dans : — topospyreneens @ 22:08

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Haute vallée de l’Ubaye,

Tête de sanglier (2653 m.), face Est,

les jardins d’Amandine, 6a (5+/A0), 350 m.

Agréable découverte de cette paroi de quartzite en parcourant cette jolie voie divisée en deux sections bien distinctes. Le bas demande pas mal d’effort sur les pieds sur des dalles redressées à petites prises. Après avoir traversés la vire médiane, le profil devient beaucoup plus raide le long de dièdres et fissures.

Les jardins d amandine

Première ascension :G. Fiaschi, J. Golé et JP Chevalier en 1994.

Accès voiture :De Barcelonnette, prendre la direction du col de Vars. Passer Jausiers et prendre la direction de Saint-Paul que l’on traverse en direction de Maljasset. Se garer 500 mètres avant le hameau de La Barge au niveau d’un pont qui enjambe le torrent de Béal Gros.

Accès pédestre :La face Est est bien visible du parking. Une sente démarre en aval du pont (clôture électrique) et se poursuit en lisère de champs (cairns) pour atteindre un couloir d’éboulis que l’on remonte. Traverser ensuite au pied de la paroi. L’attaque se situe à gauche d’une zone humide et à droite d’un dièdre couché (gougeon peu visible), 30 minutes.

Descente :Soit en rappels dans la voie, soit en montant au sommet de la tête de sanglier. Cette seconde solution semble être préférable et permet surtout de clôturer magnifiquement la journée en visitant un sommet peu fréquenté. Du dernier relais, suivre la large arête facile jusqu’au sommet. De celui-ci, rejoindre au mieux le vallon des Houerts où il suffit de suivre le GR jusqu’à la route (1 heure 30 de la sortie de la voie). Un petit quart d’heure supplémentaire sur la route permet de rejoindre la voiture.

Difficultés :TD, 6a max., 5+ oblig. L’itinéraire ne pose pas de problème. L’escalade devient un peu plus physique après la vire au 2/3.

Equipement :La voie est entièrement équipée sur gougeons. Tous les relais sont équipés pour les rappels.

Matériel :12 dégaines plus les relais.

Hauteur de la voie :350 mètres + 250 mètres de dénivelée (marche) si l’on va jusqu’au sommet.

Horaire :4 à 5 heures.

Topo :« la grimpe en Ubaye », CAF, PGHM, aux éditions édisud (1997).

11 octobre, 2007

Massif de l’Ubaye, Aiguille Pierre André, voie les marmottes givrées

Classé dans : — topospyreneens @ 22:19

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Massif de l’Ubaye, Aiguille Pierre André (2812 mètres), face Sud-Est,

voie les marmottes givrées

Ce monolithe semble avoir été posé là pour attiser l’appétit des grimpeurs. Visible de loin, ce rocher se découvre peu à peu au cours de la marche d’approche jusqu’au moment où l’on peut enfin serrer les prises de ce caillou parfait pour 200 mètres d’escalade sans reproche.

 Topo marmottes givrées

les marmottes givrées à laig. Pierre André
Album : les marmottes givrées à l'aig. Pierre André

6 images
Voir l'album

Première ascension : J-P Chevalier et G. Fiaschi en 1994.

Accès voiture : De Barcelonnette, prendre la direction du col de Vars. Passer Jausiers et au village de Saint-Paul, prendre la direction de Maljasset par la vallée de Maurin. Une étroite route mène jusqu’au village. Parking aménagé et obligatoire à l’entrée du village.

Accès pédestre : Traverser le village et passer sous l’église un peu à l’écart. Prendre la piste à droite qui descend jusqu’à la rivière. Passer sur le pont et continuer par la piste en lacets dans la forêt en direction du col de Mary. Continuer par le bon sentier qui fait suite à la piste. Au niveau d’un grand replat avant d’arriver à l’aplomb de l’aiguille Pierre André, quitter le sentier du col de Mary pour prendre à droite (cairn) une sente qui descend vers le ruisseau. Le traverser par une passerelle et remonter le versant sous l’aiguille par un raide sentier en lacets. Il amène au pied de la face Sud-est (1 heure 30 à 2 heures). Le nom de la voie est inscrit au pied et se situe juste à gauche d’un grand dièdre caractéristique. Ne laisser rien au pied de la voie, les marmottes sont gloutonnes, il est possible de suspendre les sacs sur un piton légèrement à gauche.

Descente : Du sommet (croix), descendre vers l’ouest sur une trentaine de mètres pour trouver un premier amarrage de rappel. On atteint un col en 2 rappels. Une sente cairnée ramène au pied de la voie et au sentier d’accès.

Difficultés : TD, l’itinéraire est évident, il suffit de suivre les gougeons. L’escalade est raide et soutenue avec quelques passages en dalle. 6a+ max., 5+/6a oblig.

Equipement : Il est excellent et récent. La voie est entièrement équipée.

Matériel : 12 dégaines plus les relais.

Hauteur de la voie : 200 mètres.

Horaire : 2 à 3 heures.

Topo : « la grimpe en Ubaye », de Michel Colin .

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici