Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Recherche : eric springinsfeld

26 juillet, 2009

Le temps ne fait rien à l’affaire à la muraille Sud du Ramougn (25 juillet 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 11:04

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Massif du Néouvielle, muraille Sud du Ramougn (3011 m),

« Le temps ne fait rien à l’affaire »

« Le temps ne fait rien à l’affaire”, située entre “Flagrand délice” et “Barjoland” dont elle partage la première longueur, nous a régalé et mérite un parcours. Toutes les longueurs sont belles avec une mention spéciale pour la troisième et sixième longueur. Il n’y aucun équipement en place, nous n’avons rencontré qu’un coinceur récalcitrant. Seule la quatrième longueur demande un peu d’attention à cause de son rocher un peu moins compact.

Topo le temps ne fait rien à l'affaire

Le temps ne fait rien à laffaire
Album : Le temps ne fait rien à l'affaire

4 images
Voir l'album

Première ascension :Eric Springinsfeld et Pascal Ravier le 25 juillet 2004.

Accès voiture :De Saint-Lary Soulan, prendre la route d’Espagne que l’on quitte à Fabian pour prendre à droite la route des lacs que l’on suit jusqu’au lac de Cap de Long.

Accès pédestre :Traverser le barrage et s’engager sur le sentier (HRP) qui débute à gauche à son extrémité. On le suit jusque sous le pas du Gat pour le quitter et suivre le sentier des terrasses de Cap de Long qui monte en direction de la brèche du Néouvielle. Celui-ci devient horizontal et longe la muraille en direction d’un triangle rocheux accolé à la paroi. La voie débute 80 mètres avant les dalles claires caractéristiques de « Flagrand délice ».Le départ est constitué d’un dièdre bien marqué en ascendance à gauche. La base de ce dièdre se situe à l’endroit où le pierrier mélé d’herbe remonte le plus haut. Compter 1 heure 15.

Descente :Du sommet de la voie, descendre sur le versant opposé pour rejoindre le versant Est du Ramougn. Descendre à droite en longeant la crête des laquettes et remonter légèrement pour franchir le pas du Gat (quelques cairns). Attention, le pas du Gat est le second col que l’on rencontre sur la crête. On retrouve le sentier HRP balisé qui ramène au barrage de Cap de Long (environ 1 heure jusqu’à la voiture).

Difficultés :D+, 5+ maximum et obligatoire. L’escalade n’est pas trop soutenue malgré quelques passages un peu raides et physiques. Les dièdres, fissures et dalles qui se succèdent en font une voie très variée.

Equipement :Aucun équipement en place mis à part un coinceur récalcitrant dans L4. La voie se protège très bien avec friends et coinceurs.

Matériel :8 dégaines, un petit jeu de coinceurs, un jeu de friends jusqu’au camalot N°3, sangles. Encordement à 50 mètres.

Descriptif des longueurs :L’itinéraire suit une ligne de faiblesse en lègère ascendance à gauche.

L1 : remonter le dièdre en ascendance à gauche (4+) sur 50 mètres jusqu’à une zone plus couchée où l’on fait relais.

L2 : remonter un système de dalles et de petits dièdres en légère ascendance vers la gauche (5) en visant un petit dièdre fissuré de rocher clair très caractéristique. Faire le relais sur une terrasse de rochers brisés 10 mètres sous celui-ci.

L3 : partir dans la dalle au-dessus du relais pour rejoindre le dièdre que l’on remonte (5+), un coinceur coincé à sa sortie. On fait le relais sur une petite terrasse quelques mètres au-dessus.

L4 : traverser à l’extrémité droite de la terrasse et monter droit en direction d’un vague dièdre de rocher brisé très raide (5+). A son sommet, traverser vers la gauche pour trouver une rampe qui permet de s’élever en ascendance à gauche jusqu’à une bonne terrasse (la description de cette longueur ne correspond peut-être pas au parcours original).

L5 : traverser de quelques vers la gauche sur une terrasse herbeuse, à son extrémité, s’élever de quelques mètres dans une dalle pour rejoindre une rampe fissurée qui amène vers la gauche (5) jusqu’au pied d’un profond dièdre caractéristique.

L6 : remonter ce très beau dièdre jusqu’à la crête.

Hauteur de la voie :250 mètres.

Altitude sommet :2800 mètres environ pour le sommet de la voie. 3035 mètres au sommet du Ramougn que l’on peut atteindre en gravissant la face Est (AD-), l’arête Nord-Est très élégante (D-) ou l’arête Sud-Est.

Horaire :3 à 4 heures d’escalade.

Topo :Pas de topo, cependant « Vallée d’Aure, morceaux choisis » de Pascal Ravier aux éditions du cairn donnera de précieuses indications sur cette muraille.

Où dormir :Refuge au lac d’Orédon accessible en voiture. Le camping est réglementé, possibilité de bivouac au lac d’Orédon et au lac d’Aubert (emplacements indiqués et prévus).

13 juillet, 2008

Parking sauvage à la muraille sud du Ramougn

Classé dans : — topospyreneens @ 18:44

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Muraille Sud du Ramougn (2700 m),

Parking sauvage

Une des premières voies « récentes » ouvertes dans ce vaste et beau secteur de la muraille Sud du Ramougn. Plus de 20 ans plus tard, elle n’a pas pris une ride et offre de magnifiques passages d’escalade dans toutes les longueurs. Le rocher est sain et sculpté à souhait, quelques pitons ornent désormais l’itinéraire.

 topo parking sauvage

Parking sauvage à la muraille S. du Ramougn
Album : Parking sauvage à la muraille S. du Ramougn

1 image
Voir l'album

Première ascension : Eric Springinsfeld et Pascal Ravier le 09 novembre 1985.

Accès voiture : De Saint-Lary Soulan, prendre la route d’Espagne que l’on quitte à Fabian pour prendre à droite la route des lacs que l’on suit jusqu’au lac de Cap de Long.

Accès pédestre : Traverser le barrage et s’engager sur le sentier (HRP) qui débute à gauche à son extrémité. On le suit jusque sous le pas du Gat pour le quitter et suivre le sentier des terrasses de Cap de Long qui monte en direction de la brèche du Néouvielle. Lorsqu’il devient horizontal, juste après avoir traversé un court pierrier, repérer un cairn au pied de la face. Juste au-dessus est gravé « PS » dans la roche. Compter 45 minutes à 1 heure.

Descente : Du sommet de la voie, redescendre de quelques mètres dans des rochers raides pour prendre pied dans le versant Est du Ramougn. Descendre à droite en longeant la crête des laquettes et remonter légèrement pour franchir le pas du Gat (quelques cairns). On retrouve le sentier HRP balisé qui ramène au barrage de Cap de Long (45 minutes à 1 heure).

Descriptif des longueurs :

Le dièdre de la seconde longueur est un bon repère, on attaque quelques mètres à droite de son aplomb.

L1 : monter droit d’une quinzaine de mètres au-dessus du cairn puis traverser à gauche pour se retrouver dans l’axe du dièdre dont on rejoint la

base (1 piton dans la traversée), 4+. Relais sur un spit et un piton.

L2 : remonter intégralement le dièdre (2 pitons), il se termine par un petit surplomb. Obliquer alors franchement à gauche pour remonter une

rampe de rocher clair au bout de laquelle on fait relais sur 2 pitons. 5/5+

L3 : rejoindre un dièdre 2 mètres à gauche, le remonter jusqu’à qu’il vienne buter dans une dalle. Monter en légère oblique à droite dans celle

ci pour faire relais sur un pin bien visible. 4+.

L4 : monter droit au-dessus du relais pour rejoindre un dièdre qui part légèrement vers la droite. On le suit jusqu’à une vire où l’on fait le relais

sur friends. 5.

L5 : franchir le ressaut raide suivant en ascendance à gauche puis tout droit dans un mur orangé sur un magnifique granit sculpté, on atteint une

large vire au pied du dernier ressaut. 4+/5.

L6 : franchir les 15 derniers mètres par une raide et large fissure jusqu’au sommet de la crête. 4+.

 

Difficultés : D +, 5/5+ max. L’itinéraire est assez évident et direct.

Equipement : Quelques pitons sont en place dans les 2 premières longueurs et à R1 et R2. l’ensemble reste peu équipé et laisse la part belle à l’utilisation des friends et coinceurs.

Matériel : 8 dégaines, coinceurs, jeu de friends jusqu’au 3 camalot. Les pitons ne sont pas nécessaires, mais pourquoi pas en prendre 2 ou 3.

Hauteur de la voie : 200 mètres.

Horaire : 2 à 3 heures.

Topo : Vallée d’Aure, morceaux choisis de Pascal Ravier aux éditions du cairn (course n° 45).

Où dormir : Refuge au lac d’Orédon accessible en voiture. Le camping est réglementé, possibilité de bivouac au lac d’Orédon et au lac d’Aubert (emplacements indiqués et prévus).

11 août, 2007

Embarquement immédiat au barrage de Cap de Long

Classé dans : — topospyreneens @ 12:20

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Barrage de Cap de Long (2175 m), face Sud-Est,

Embarquement immédiat

Jolie voie qui présente entre autre l’intérêt de ne pas suer durant la marche d’approche. Mais au-delà de ça, elle se déroule sur un magnifique granit, les 3 longueurs du milieu sont vraiment très belles. L’itinéraire est entièrement équipé sur goujeons. Les nombreux parcours depuis son équipement témoignent de son intérêt.

 Topo embarquement immédiat

embarquement immédiat à cap de Long
Album : embarquement immédiat à cap de Long

0 image
Voir l'album

Première ascension : Eric Springinsfeld et Pascal Ravier le 25/08/2004.

Accès voiture : De Saint-Lary Soulan, prendre la route d’Espagne que l’on quitte à Fabian pour prendre à droite la route des lacs que l’on suit jusqu’au lac de Cap de Long.

Accès pédestre : La paroi se situe juste au dessus du parking, on atteint l’attaque en 2 minutes de marche.

Descente : du sommet de la voie, continuer à s’élever dans des pelouses sur une centaine de mètres de dénivelée. Obliquer à gauche dès que possible au dessus de barres en franchissant un ruisseau. On ne tarde pas à trouver une sente cairnée qui descend au parking. 30 à 45 minutes.

Descriptif des longueurs :

L1 : attaquer dans un triangle de granit blanc puis gravir le dièdre qui lui fait suite. 4, 45 mètres.

L2 : quelques mètres droit au dessus du relais puis en ascendance à gauche dans de belles dalles, goujeons peu visibles. 4+, 35 mètres.

L3 : droit au dessus du relais sur 10 mètres puis traversée à droite sous un petit toit. On finit par un petit éperon jusqu’au gros pin. 5, 40 mètres.

L4 : petite traversée à droite puis succession de murs verticaux fissurés. 5+, 35 mètres.

L5 : beau dièdre avec un pin puis couloir herbeux.5, 40 mètres.

Difficultés : TD inf. 5+ oblig.

Equipement : voie entièrement équipée sur gougeons.

matériel : 8 dégaines plus les relais.

Hauteur de la voie : 200 mètres.

Altitude sommet : 2350 mètres.

Horaire : 3 heures.

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici