Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Recherche : couloir lucas

26 septembre, 2013

Côte à côte au piton d’Espingo (25 septembre 2013)

Classé dans : — topospyreneens @ 15:40

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Luchonnais, piton d’Espingo (2406 m), face Est,

« Côte à côte » 6c/220 m (6a oblig.)

Côte à côte au piton d'Espingo (25 septembre 2013) 13-09-25-cote-a-cote-300x225

Voie se déroulant sur un très beau granit très compact. L’escalade y est variée, plutôt sur les pieds mais quelques passages plus raides viennent rappeler que l’on a aussi besoin des bras. Les deux dernières longueurs comportent un peu de lichen qui devrait s’estomper avec quelques répétitions. Malheureusement, la troisième longueur, très végétale, vient couper l’élan et l’ambiance de la voie. Située à 2 heures 15 d’Astau, elles peut s’envisager à la journée ou peut compléter une montée en refuge avant une journée plus longue le lendemain.

Première ascension : Les 14 août, 04 et 24 septembre 2013 par Laurent Ehresmann, Olivier Duffort, Lucas Rodriguez et Jean-Pierre Pujolle (PGHM Luchon), sans oublier Bernard Quinio qui nous a fait un portage de matériel.

Accès voiture : De Bagnères de Luchon, prendre la route du col de Peyresourde que l’on quitte à gauche à Castillon de Larboust pour monter aux granges d’Astau (parking).

Accès pédestre : Du parking, suivre l’excellent sentier jusqu’au refuge d’Espingo. Continuer 10 minutes vers le refuge du Portillon et à l’angle Nord-Ouest du lac de Saussat, quitter le sentier pour s’engager dans un petit vallon herbeux en direction du piton d’Espingo bien visible. Une sente à moutons mène quasiment au pied de la voie en suivant plus ou moins une croupe herbeuse. L’itinéraire débute presque au centre de la paroi à gauche d’une dépression bien marquée (gougeons visibles). Compter 2 heures 15 d’Astau ou 40 minutes du refuge d’Espingo.

Descente : Il est possible de descendre en rappels dans la voie.

Une descente à pied est également envisageable pour cela du dernier relais, rejoindre le sommet tout proche par une pente d’herbe raide (bonnes chaussures) et commencer à descendre l’arête vers le Sud en direction d‘une brèche. 15 mètres sous le sommet, un peu au-dessus de la brèche, on trouve un premier relais de rappel sur gougeons. Faire deux rappels de 50 mètres dans le couloir à l’Est. On termine la descente du couloir à pied par de raides éboulis puis des pentes herbeuses jusqu’à l’attaque.

Descriptif de l’itinéraire : Aucun problème d’itinéraire. Pour L3, bien traverser en ascendance à droite dans les rhododendrons sur 45 mètres pour trouver le relais au pied d’un dièdre bien marqué.

Difficultés : TD+, 6c max, 6a oblig.

Equipement : Voie entièrement équipée sur goujeons de 10 mm. La voie est bien équipée rendant les pas les plus durs non obligatoires.

Matériel : 18 dégaines (je sais ça fait beaucoup) plus les relais, rappel de 50 mètres. Attention au tirage dans L1 et L2.

Hauteur de la voie : 220 mètres.

Altitude sommet : 2406 mètres.

Horaire : 3 à 4 heures heures.

Où dormir : Refuge d’Espingo, tout proche.

18 janvier, 2011

Couloir central à la montagne d’Areng (02 janvier 2011)

Classé dans : — topospyreneens @ 17:28

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

 Barousse, montagne d’Areng (2079 mètres), face Nord,

Couloir central

La face Nord de la montagne d’Areng est très large et parcourue d’une multitude de couloirs et gorges secondaires. Celui proposé ici se situe dans la partie droite et débute presque à l’aplomb du sommet. Il constitue donc un itinéraire très direct pour gagner la cime de cette attachante montagne. Dans ce secteur aussi, la morphologie de la face permet une multitude de variantes au grès des humeurs et des conditions.

topo couloir sans nom Areng

couloir sans nom Areng
Album : couloir sans nom Areng

7 images
Voir l'album

Première ascension :Inconnue.

Accès voiture :De Montréjeau, suivre la direction de Bagnères de Luchon, puis à droite celle de Mauléon-Barousse. Prendre ensuite à droite la direction du Port de Balès, traverser Ferrère et aux granges de Crouhens, prendre à droite la piste qui se dirige en direction du col d’Aouet (panneau en bois indiquant Saoube). A partir de là, l’enneigement et les possibilités de votre voiture dicteront votre lieu de stationnement. Continuer sur la piste en rive droite du ruisseau. Elle fait une épingle à la fontaine d’Artigues et revient plein Est. On se garera peu après au niveau d’une grande courbe à gauche (point côté 1325 m) au niveau du ruisseau d’Areng.

Accès pédestre :Juste après la courbe à gauche que fait la piste en traversant le ruisseau d’Areng, repèrer à droite une piste qui monte dans la forêt (panneau indiquant la montagne d’Areng). La suivre et prendre à droite à la première intersection. 50 mètres après, prendre à gauche, une piste qui monte raide (cairns, balisage bleu). Elle se transforme en sentier qui conduit à la cabane d’Areng (1631 m). L’horaire est variable en fonction du lieu de stationnement, compter une petite heure de la fontaine d’Artigue. De la cabane, monter vers le versant Nord, puis traverser vers la droite au pied de celle-ci. On passe au pied du couloir « Lucas » puis sous l’attaque de la rampe de « la fissure ». Le couloir débute à gauche de l’aplomb du sommet entre deux pointes calcaires caractéristiques (30 minutes de la cabane).

Description :Remonter la première partie du couloir (40/45°) jusqu’à un premier rétrécissement plus raide (mixte herbeux) qui permet d’atteindre un petit cirque (relais possible sur friends). Continuer dans le couloir à droite de l’éperon rocheux (45/50°, relais possible sur sapin). On se trouve alors à la base et à gauche de la large pente sommitale, l’itinéraire de la voie du gouffre arrive de la gauche à cet endroit. Il est aisé de gagner la crête par un couloir dans l’axe, mais il est plus élégant de gagner le sommet en traversée ascendante vers la droite (50°).

Descente :Du sommet, descendre la large arête qui part vers le Nord-Ouest et s’engager dans le premier couloir que l’on rencontre à droite. Il est raide au départ (45°) et situé sous le vent, il peut être chargé. Il ramène dans le vallon d’accès. Si les conditions sont mauvaises, continuer à suivre la crête jusqu’à large col et emprunter la pente à droite pour rejoindre la cabane.

Difficultés :Pentes de neige jusqu’à 50°, mixte herbo-rocheux pas trop raide en fonction des conditions.

Equipement :Néant.

Matériel :Piolets, crampons, encordement à 30 mètres suffisant, en fonction des conditions, prévoir du matériel pour s’assurer dans le rocher : friends, coinceurs.

Hauteur de la voie :250 mètres.

Altitude sommet :2079 mètres au sommet de la montagne d’Areng.

Horaire :2 heures.

Topo :On trouve un topo très bien fait avec de belles photos dans un cahier à la cabane d’Areng.

Où dormir :Bien que la course soit rapide, une nuit à la cabane d’Areng (très bien équipée) doit réserver de bons souvenirs.

30 décembre, 2009

Couloir du gouffre à la montagne d’Areng (30 décembre 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 20:50

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Barousse,

Montagne d’Areng (2079 m), face Nord,

couloir du gouffre

Très agréable couloir moins soutenu que ses voisins de gauche « Fanou » et « la fissure ». Par bon enneigement, il peut constituer un bon intermédiaire entre le couloir d’initiation et une course plus sérieuse. Nous l’avons suivi dans des conditions assez sèches, ce qui doit rajouter un peu de difficulté. Ce versant Nord de cette modeste montagne est d’un grand intérêt dès que la neige y est présente, il est toujours aussi agréable d’aller y balader ses piolets.

091230voiedugouffrelamontagnedareng022.jpg

Couloir du gouffre
Album : Couloir du gouffre

4 images
Voir l'album

Première ascension :Henry Fiocco.

Accès voiture :De Montréjeau, suivre la direction de Bagnères de Luchon, puis à droite celle de Mauléon-Barousse. Prendre ensuite à droite la direction du Port de Balès, traverser Ferrère et aux granges de Crouhens, prendre à droite la piste qui se dirige en direction du col d’Aouet (panneau en bois indiquant Saoube). A partir de là, l’enneigement et les possibilités de votre voiture dicteront votre lieu de stationnement. Continuer sur la piste en rive droite du ruisseau. Elle fait une épingle à la fontaine d’Artigues et revient plein Est. On se garera peu après au niveau d’une grande courbe à gauche (point côté 1325 m) au niveau du ruisseau d’Areng.

Accès pédestre :Juste après la courbe à gauche que fait la piste en traversant le ruisseau d’Areng, repèrer à droite une piste qui monte dans la forêt (panneau indiquant la montagne d’Areng). La suivre et prendre à droite à la première intersection. 50 mètres après, prendre à gauche, une piste qui monte raide (cairns, balisage bleu). Elle se transforme en sentier qui conduit à la cabane d’Areng (1631 m). L’horaire est variable en fonction du lieu de stationnement, compter une petite heure de la fontaine d’Artigue. De la cabane, monter vers le versant Nord, puis traverser vers la droite au pied de celle-ci. On passe au pied du couloir « Lucas » puis sous l’attaque de la rampe de « la fissure ». « La voie du gouffre » est le couloir suivant (30 minutes de la cabane).

Description :Remonter la première partie du couloir (40/45°) qui s’infléchit vers la droite pour venir buter sur un ressaut plus raide. Le franchir (50 mètres à 50/55°), lors de notre parcours il s’agissait de mixte herbeux assez facile. On passe à côté du gouffre. Le couloir s’infléchit à nouveau à droite (45°) pour rejoindre une sorte d’éperon que l’on suit jusqu’au niveau de la partie terminale de la face Nord de la montagne d’Areng. Traverser largement à droite à l’horizontale (45°) pour se trouver dans l’axe du sommet. Un système de petits couloirs permet de le rejoindre (50/55°).

Descente :Du sommet, descendre la large arête qui part vers le Nord-Ouest et s’engager dans le premier couloir que l’on rencontre à droite. Il est raide au départ (45/50°) et situé sous le vent, il peut être chargé. Il ramène dans le vallon d’accès.

Difficultés :Pentes de neige jusqu’à 55°, mixte herbo-rocheux pas trop raide en fonction des conditions.

Equipement :Néant.

Matériel :Piolets, crampons, encordement à 30 mètres suffisant, en fonction des conditions, prévoir du matériel pour s’assurer dans le rocher : friends, coinceurs et pourquoi pas 2 ou 3 pitons.

Hauteur de la voie :300 mètres.

Altitude sommet :2079 mètres au sommet de la montagne d’Areng.

Horaire :2 heures.

Topo :On trouve un topo très bien fait avec de belles photos dans un cahier à la cabane d’Areng.

Où dormir :Bien que la course soit rapide, une nuit à la cabane d’Areng (très bien équipée) doit réserver de bons souvenirs.

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici