Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Collants-Pipettes au grand Alharisès (30 juillet 2014)

6 août, 2014

Collants-Pipettes au grand Alharisès (30 juillet 2014)

Classé dans : — topospyreneens @ 21:15

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Massif du Néouvielle,

grand pic des Alharisès ou cylindre d’Estaragne (2993 m),

face Sud,

Collants-Pipettes , TD-/140 m

Itinéraire à l’escalade variée, assez soutenu, qui se déroule sur un granit de grande qualité.

111

Première ascension : Francis Tougne, Cédric Farret, Jean-Pierre Pujolle et Pascal Ravier le 30 juillet 2014.

Accès voiture : De Saint-Lary Soulan, prendre la route de la station de Piau-Engaly que l’on quitte à Fabian pour prendre à droite la route des lacs. On laisse la voiture peu avant le lac de cap de long au niveau des baraquements d’Estaragne (ruines, côte 2079 m).

Accès pédestre : Du parking, emprunter le bon sentier de la voie normale de l’Estaragne puis du col d’Estaragne. Celui-ci passe au pied de la face sud du grand pic des Alharisès que l’on rejoint en traversant un pierrier (1 heure à 1 heure 15 de la voiture). L’attaque se situe une cinquantaine de mètres à droite de la caractéristique cheminée Sud-Est où se déroule la voie Marlier. Une dalle claire et une rampe en oblique à droite en marquent l’attaque.

Descente : deux solutions :

  • la voie se termine sur l’arête Est du grand pic que l’on peut suivre jusqu’au sommet, 200 mètres d’arête en 3/3+. On descend alors par le versant Campbieil de l’arête sud. Compter 1 heure de descente de la sortie au pied de la voie (voir le topo de P. ravier).
  • une autre solution plus rapide consiste du dernier relais à descendre sur le versant opposé. Un pierrier entrecoupé de pelouses amène à la base de l’arête Est que l’on contourne pour rejoindre le pied de la face. Descente rapide qui peut permettre d’enchaîner avec une autre voie du secteur.

Descriptif des Longueurs :

L1 : Attaquer à gauche d’un triangle rocheux orangé par une rampe dalleuse en diagonale à droite (1 piton), elle mène en 45 mètres à une vire herbeuse, relais sur friends. Ensemble de V+.

L2 : partir en diagonale ascendante à droite pour contourner le système de toits au-dessus du relais. On se retrouve au pied d’un mur raide que l’on gravit par en diagonale à gauche en suivant une petite dépression fissurée (V+, 1 piton). Continuer dans l’axe par un dièdre ouvert jusqu’à une petite vire où l’on fait relais (1 piton). 40 m.

L3 : partir en ascendance à gauche pour franchir un couloir et monter droit au-dessus dans la partie droite d’un beau mur orangé (IV+/V). Continuer dans l’axe jusqu’à une terrasse herbeuse. Relais sur friends, 50 m.

L4 : Atteindre facilement la crête sommitale par 25 mètres d’escalade en III+.

Difficultés : TD- . Assez soutenue dans les deux premières longueurs mais qui se protège très bien.

Equipement : 3 pitons sont restés en place dont un de relais.

Matériel : 8 dégaines, coinceurs, jeu de friends du 0,2 au 3 camalot, sangles.

Hauteur de la voie : 140 mètres jusqu’à l’arête plus 200 mètres si l’on continue jusqu’au sommet.

Altitude sommet : 2993 mètres

Horaire : 2 à 3 heures.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici