Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Mail Barrat par la crête de Graues

26 octobre, 2007

Mail Barrat par la crête de Graues

Classé dans : — topospyreneens @ 16:52

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Mail barrat (2986 mètres), par la crête de Graues

Massif du luchonnais

Voici une belle course pas trop difficile pour les amateurs de solitude, de sauvagerie et d’itinéraire peu couru. L’approche longue, l’ascension du pic de Graues par des pentes d’herbe raide n’ont certainement pas permis à cette crête d’obtenir ses lettres de noblesse. Pourtant, une fois ce sommet atteint, l’arête devient très belle et même splendide sur les gendarmes de beau granit avant le col de Graues. C’est une belle façon de rendre une petite visite à ces grands cirques qui s’élèvent du Maupas au Sacroux souvent délaissés.

 panoramaartemailbarrat.jpg

Mail Barrat par la crête de Graues
Album : Mail Barrat par la crête de Graues

7 images
Voir l'album

Première ascension : Inconnue.

Accès voiture : De Bagnères de Luchon, prendre la route de la station de Superbagnères que l’on quitte avant les premiers lacets pour prendre à gauche la route de la vallée du Lis jusqu’à son terminus au parking devant l’auberge.

Accès pédestre : Du parking, traverser le lis pour trouver en face le début du sentier du refuge du Maupas. Passer à proximité de la cabane de la Coume où on prend à gauche vers le col de Pinata. Juste avant la série de lacets, prendre à droite le chemin du lac vert (inscriptions sur un bloc). 400 mètres après avoir longé la flaque de Graues, juste quand on commence à apercevoir le lac vert et au niveau d’un gros bloc isolé à droite, prendre plein Sud dans une pelouse raide, une petite sente mal définie au départ que l’on suit jusqu’au lac Charles. S’engager alors à droite sur le bon sentier qui va vers le las Bleu. Après 500 mètres, on franchit un col bien marqué à 2316 mètres (le pic de Graues est juste sur la gauche). Continuer sur environ 100 mètres sur le sentier en corniche jusqu’à la base d’un couloir herbeux qui remonte en direction du pic de Graues (petit cairn au départ). Compter 3 à 4 heures d’approche.

Descente : Du sommet, revenir sur ses pas et descendre la grande pente Nord du sommet jusque vers 2800 mètres. Le bord de cette pente est délimitée rive droite par une barre rocheuse que l’on peut descendre aisément par une rampe oblique (cairn au départ) pour rejoindre le glacier des Graues. Descendre en diagonale à droite sous ce glacier jusqu’à la base des escarpements du Mail Plané vers 2500 mètres. Une rampe puis une vire vers la droite permet de contourner des barres en direction du lac de Port Vieil. Au niveau du ruisseau issu de ce lac, on rejoint une sente cairnée qui ramène au lac Charles (3 à 4 heures de descente jusqu’à la voiture).

Descriptif de l’itinéraire : Du sentier remonter un raide couloir herbeux vers le Sud-Est qui donne accès à la crête juste avant le pic de Graues que l’on atteint par des rochers mêlés d’herbe. Descendre facilement à une brêche. Continuer à toute crête en passant deux sommets secondaires (II) jusqu’à une brêche avant une succession de gendarmes de granit. On les gravit au mieux en évitant certaines pointes par un des deux versants (II et III). Le dernier gendarme dont le flanc Est est constitué d’une dalle verticale s’évite versant Graues. On rejoint l’arête juste après, le rocher change à nouveau pour devenir plus moyen. On la suit intégralement jusqu’à la base de la pente finale du Mail Barrat vers 2700 mètres. On trouve à cet endroit un relais sur 3 pitons qui permet de faire un rappel si l’on veut redescendre versant lac bleu. Les difficultés s’arrêtent là et l’on rejoint au dessus la voie normale jusqu’au sommet (3 à 4 heures de l’attaque au sommet).

Difficultés : PD sup. Aucune difficulté particulière si ce n’est la qualité du rocher de part et d’autre du pic de Graues qui demande de l’attention. L’escalade ne dépasse pas le III. L’accès et le retour demande d’avoir un peu de flair surtout par mauvaise visibilité.

Equipement : Néant, hormis un relais sur pitons à la fin des difficultés qui permet de faire un rappel pour descendre versant lac Bleu. Celui-ci sert surtout en hiver pour les skieurs de randonnée.

matériel : Sangles, 3 friends, quelques coinceurs, crampons s’il y a encore de la neige.

Dénivelée : 400 mètres entre 2300 et 2700 mètres. Le développement horizontal de la crête est assez long.

remarque : Réalisable à la journée mais fort longue, on peut fractionner cette course en dormant à l’abri de Graues (difficile à trouver par mauvais temps) ou au refuge du maupas. Compter une heure d’approche dans les deux cas.

Topo : Guide Ollivier « Pyrénées centrales, vallées d’Aure et de Luchon », tome 3.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici