Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Le flamenco des ours à la Pène d’Udapet

2 août, 2008

Le flamenco des ours à la Pène d’Udapet

Classé dans : — topospyreneens @ 23:01

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Pène d’Udapet (1774 m), face sud, vallée d’Aspe

Le flamenco des ours

Magnifique voie qui se déroule sur un beau calcaire étonnement raide à trous. La voie est soutenue dans le 5+/6a. Elle est bien équipée sur gougeons avec parfois un peu “d’air” entre les points. Cette falaise mérite absolument une visite, il est d’ailleurs étonnant que l’on en entende pas plus parler. Sa voisine de gauche “la croisière des schtroumfs” semble être plus abordable avec un équipement plus rapproché. Attention toutefois, en cas d’affluence, des chutes de pierres sont possibles et sont canalisées dans le bas du flamenco des ours.

Topo Flamenco des ours 

Le flamenco des ours à la Pène dUdapet
Album : Le flamenco des ours à la Pène d'Udapet

1 image
Voir l'album

Première ascension : J.L Gomez, G. traille et M. Castillon du PGHM de Pierrefitte le 12 et 31 octobre 1995.

Accès voiture : De Pau, se rendre à Oloron Sainte-Marie puis remonter la vallée d’Aspe. Quelques kilomètres après Bedous, à l’entrée du village d’Etsaut, prendre à droite en direction de Borce. Traverser le village et continuer sur la route au-dessus. Dans une épingle à droite, prendre sur la gauche une piste marquée « Belonce ». On la suit sur environ 3 kilomètres et on se gare au pied de la Pène d’Udapet au niveau d’un gros bloc. On remarque sur la droite un sentier qui part raide dans la forêt avec un cairn au départ.

Accès pédestre : Emprunter le sentier précité qui s’élève dans la forêt. A la sortie de celle-ci, la falaise est en vue. Remonter le raide vallon d’abord herbeux puis dans un éboulis en direction de la paroi. Dans le haut, on effectue une grande traversée à droite (sente) pour rejoindre l’attaque, celle-ci est caractérisée par un immense dièdre qui raye toute la première partie. Compter 45 minutes à 1 heure.

Points particuliers de l’itinéraire :

L’itinéraire est simple à trouver (il suffit de suivre les gougeons), toutefois :

Dans le haut de L1, ne pas se rétablir sur la rampe à gauche, mais traverser sur la droite en direction d’un piton et un gougeon dans une dalle.

Relais juste au-dessus, 50 mètres pile.

De R3, descendre de 5 mètres sur la rampe herbeuse à gauche et attaquer dans l’axe du premier gougeon visible assez haut (4+, petit friend

utile).

Au-dessus du premier point de L7, il existe une variante qui traverse la dalle de gauche à droite (6c).

 

Descente : En 7 rappels avec une corde de 50 mètres : on peut sauter R5. Compter 1 heure 30 à 2 heures pour les rappels puis 30 minutes jusqu’à la voiture.

Difficultés : 6c maximum, 6 a obligatoire. La voie est soutenue dans le 5+/6a. L’escalade se déroule dans des murs raides à trous (un régal), et demande donc un peu de continuité.

Equipement : Voie bien équipée sur gougeons et 3 pitons dans L1. Les points sont toutefois un peu aérés dans certains passages.

Matériel : 13 dégaines plus les relais, 2 ou 3 friends petit et moyen pour compléter (non indispensables), corde de rappel de 50 mètres.

Hauteur de la voie : 335 mètres pour 8 longueurs.

Altitude sommet : 1774 mètres.

Horaire : 4 à 5 heures pour la voie.

Topo : Passages pyrénéens de R. Thivel, C. Ravier et R. Munsh.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici