Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Game over au Quayrat (10 juillet 2013)

16 juillet, 2013

Game over au Quayrat (10 juillet 2013)

Classé dans : — topospyreneens @ 22:09

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Luchonnais, Grand Quayrat (3060 m),

face Ouest,

« Game Over », TD+/220 m., 6b oblig.

Game over au Quayrat (10 juillet 2013) 13-07-11-game-over-300x225

La voie mérite vraiment une visite. Elle se déroule sur un très beau granit franc, l’escalade est variée et toujours raide.

Première ascension : PGHM de Bagnères de Luchon en ?

Accès voiture : De Bagnères de Luchon, prendre la route du col de Peyresourde que l’on quitte à gauche à Castillon de Larboust pour monter aux granges d’Astau (parking).

Accès pédestre : Du parking, suivre le GR10 qui passe au lac d’Oo puis au col et au refuge d’Espingo. Contourner le lac de Saüssat par la droite pour monter à la coume de l’Abesque (laquet). Continuer le bon chemin vers la gauche qui mène au refuge et au lac du Portillon. Avant d’arriver sur le replat en vue du refuge, repérer un piquet blanc tenu par des cailloux, 50 mètres au dessus quitter le chemin à gauche pour franchir la gorge et le ruisseau sous la face (quelques cairns). Monter à vue dans des pelouses et des éboulis jusqu’au pied de la face (3 heures à 3 heures 30 depuis les granges d’Astau). La voie débute dans une dalle claire fissurée à l’aplomb de la vire oblique vers la droite du pilier OSO (2 pitons visibles)

Il est possible de dormir au refuge d’Espingo (1 heure 30 d’approche le lendemain), ou au refuge du Portillon (30 minutes d’approche le lendemain en revenant sur ses pas jusqu’au pluviomètre puis en descendant la gorge jusqu’à l’aplomb de la face que l’on atteint par une pente d’herbe et d’éboulis).

Descente : La voie prend fin au niveau des schistes à mi-face. On peut descendre en 4 rappels dans la voie : de R3 on atteint la vire d’attaque du pilier OSO avec un rappel de 50 mètres. Une courte désescalade facile permet de rejoindre le pied de la voie.

Une autre solution consiste à sortir au sommet du Quayrat par la seconde partie d’une autre voie : Ravier, pilier OSO, Malus …

Difficultés : TD+/ED- soutenue et verticale avec le passage d’un surplomb en artif en début de seconde longueur. Le maximum obligatoire doit se situer aux alentours du 6b. Aucun problème d’itinéraire.

Equipement : La voie est équipée de pitons, les relais de 2 spits de 10 mm avec maillon. Quelques friends viendront compléter.

Matériel : 14 dégaines, quelques coinceurs, 1 petit jeu de friends moyens. Encordement à 50 mètres. Pitons inutiles. Un marteau pour éventuellement retaper.

Hauteur de la voie : 220 mètres jusqu’aux schistes.

Altitude sommet : 3060 mètres

Horaire : 4 heures jusqu’aux schistes.

Topo : Guide Ollivier, dernière édition.

Où dormir : Nombreux hébergements dans la vallée. Une nuit à Espingo ou au Portillon raccourcit la marche d’approche fort longue.

4 commentaires »

  1. de le Rux

    Salut à tous,

    veuillez trouver ici quelques photos de Game Over.
    La longueur L3 mérite son bon jeu de friends.

    A+

    fr.

    Commentaire by de le Rux — 8 août, 2013 @ 11:34

  2. jean-paul Bacqué

    Salut JP. A signaler que le « game » était déjà « over » en 1970 et non pas en 1994 puisque nous l’avions parcourue alors, Daniel Dutoit et moi, sauf que le premier tiers était complètement différent. Nous l’avions attaquée dans l’axe de la suite de la voie par une des 2 cheminées noires en bas de la vire ascendante (celle de gauche) en V+ et A1 si je me souviens bien et terminé par le même itinéraire que le PGHM après une traversée en VI au-dessus d’un petit toit ( A1/A2)bien visible sur certaines photos (ombre noire triangulaire) . Et avec le matériel de l’époque, en « grosses » (Galibier Desmaison), sans chaussons ni coinceurs et autres friends mais avec pitons, pédales et coins de bois artisanaux !!

    Commentaire by jean-paul Bacqué — 24 juin, 2020 @ 16:34

  3. jean-paul Bacqué

    pour les archivistes intéressés la seule communication que nous en avions faite peut être retrouvée dans le livre d’or du refuge d’Espingo de septembre 1970

    Commentaire by jean-paul Bacqué — 24 juin, 2020 @ 16:47

  4. Dutoit Daniel

    Je confirme les commentaires de mon ami JP Bacqué.Nous avons effectivement ouvert cette voie qui avait déjà été tentée par Claude Vallot et Demmay quelques années avant-mais seulement jusqu’au premier relai. Pour nous De mémoire premier relai sur un becquet, puis départ sur la droite et de suite traversée a droite par une petite margelle uniquement pour les pieds6A, puis un petit surplomb en actif(le piton y était resté ce qui a du surprendre nos vaillants successeurs…Ensuite,une fissure ascendante en légère droite pour en sortir, un étrier puis franchir le surplomb sur la droite 6B+,puis aller vers des gros blocs qui ammenent au pied d’une fissure que j’avais gravie en artif,ensuite les difficulté deviennent moindre…..
    Voila pour l’historique, et éventuellement le rendu a Cesar ce qui est a Cesar….
    C’est une tres belle voie qui depuis a été réequipée par les gendarmes du peloton pour le plus grand bonheur de tous ceux qui ne manquerons pas d’y poser leurs pieds et mains.
    voie ouverte en septembre 1968 par Daniel Dutoit et Jean Paul Bacqué.Le topo détaillé par nos soins est sur un des « livre » du refuge d’espingo vers cette date. Amicalement a tous ceux qui s’y sont interressé…..Et bonnes grimpes.

    Commentaire by Dutoit Daniel — 8 novembre, 2020 @ 17:30

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici