Quelques topos montagne des Pyrénées

24 janvier, 2008

Face Nord du Batoua

Classé dans : — topospyreneens @ 19:21

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Pic de Batoua (3034 m)

Face Nord

Encore une face sauvage des Pyrénées, défendue par un accès et un retour un peu long et dont il est difficile de s’imaginer les conditions que l’on va rencontrer sans aller y jeter un coup d’œil. Lors de notre parcours le 23 janvier 2008, la face s’est avérée être très sèche, notamment la goulotte d’attaque directe, nous obligeant à 4 longueurs de mixte délicat. Cependant, il existe un accès au couloir supérieur en passant bien à gauche, évitant ainsi le premier bastion rocheux.

 Topo face Nord du batoua

Face N. Batoua
Album : Face N. Batoua

5 images
Voir l'album

Première ascension : Inconnue.

Accès voiture : Depuis Saint-Lary en vallée d’Aure, suivre la route de Piau-Engaly puis bifurquer à gauche pour traverser le village de Tramezaïgues. On entre alors dans la vallée du Rioumajou que l’on suit jusqu’aux granges de Frédançon. Emprunter alors une bonne piste à gauche jusqu’à un pont à 1500 mètres d’altitude. Attention la route de la vallée du Rioumajou est interdite à la circulation et n’est pas entretenue durant la période hivernale.

Accès pédestre : Traverser le pont et continuer sur la piste. 300 mètres après le troisième lacet prendre un sentier qui part sur la gauche dans la forêt (cairn). Il monte en lacets jusqu’à devenir horizontal en arrivant au cortail de Batoua. Se diriger au sud jusqu’au pied d’un petit cirque de cascades que l’on franchit par un profond couloir, ou sur la droite du cirque par une rampe enneigée de droite à gauche. Remonter les grandes pentes au-dessus en direction de la face Nord. L’attaque se situe dans la partie gauche, le pied de la face n’étant visible qu’au dernier moment lorsque l’on contourne un éperon qui descend de la crête à gauche (3 heures).

Description : cette description est celle de nore parcours le 23/01/2008, il est très probable qu’elle soit différente en fonction des conditions.

La partie supérieure de l’itinéraire est défendu par une muraille rocheuse haute d’environ 150 mètres. L’accès à celle-ci peut se faire de 3 manières différentes :

- Par des pentes de neige à l’extrémité Est de la face (non visible sur la photo). Il s’agit de la manière la plus facile. Pour cela, faire un important crochet à gauche dans des pentes de neigeuses, puis revenir à droite au-dessus du bastion rocheux jusqu’à se retrouver dans l’axe des couloirs supérieurs.

- Par une goulotte dans l’axe des couloirs supérieurs qui se forme parfois. Inclinaison moyenne à 60° avec des ressauts plus raides.

- Par 4 longueurs de mixte délicat juste à gauche de la goulotte. C’est l’itinéraire que nous avons choisi. S’élever en direction de la goulotte puis légérement à gauche jusque sur une échine. Gravir une cuvette mixte sur environ 40 mètres, rétablissement vertical délicat à droite de la cuvette. Relais juste au dessus (1 piton). Traverser de 3 mètres vers la gauche puis droit sur 4 mètres dans une dalle afin de rejoindre une pente de neige que l’on traverse entièrement sur la gauche jusqu’à une petite arête. Relais sur friends sur l’arête. Descendre de quelques mètres de l’autre côté pour atteindre un couloir neigeux (une étroiture à 70°) que l’on remonte jusqu’au pied d’une fine goulotte. (40 mètres, relais sur béquet). Si la goulotte n’est pas formée, ce qui était notre cas, la remonter sur environ 8 mètres et lorsqu’elle se redresse, obliquer à gauche. Franchir ainsi 15 mètres de mixte délicat et difficile à protéger toujours en ascendance à gauche. Continuer dans la neige au dessus pour faire relais dans des blocs (60 mètres).

La suite de l’itinéraire est constitué par un couloir à 45° en moyenne qui mène directement entre les sommets Est et Ouest. Il est également possible de suivre un autre couloir plus difficile plus à droite (voir le topo de F. Mousel « Pyrénées, courses neige glace et mixte.

Compter 4 à 5 heures d’ascension.

Descente : Du sommet, suivre l’arête vers l’Ouest qui passe au sommet du pic de Cauarère, puis descendre toujours vers l’Ouest jusqu’au col à l’altitude 2685 m. Plonger alors au Nord dans de grandes pentes neigeuses. Longer le pied de la face Nord du pic de Cauarère. Passer un petit col qui permet de retrouver le vallon d’accès.Difficultés :

D. par l’itinéraire original (la goulotte d’attaque directe puis le couloir le plus à droite).

TD par l’attaque mixte à gauche de la goulotte.

AD si l’on évite le premier bastion en faisant un détour par la gauche.

 

Equipement : 1 piton dans l’attaque mixte.

Matériel : 1 jeu de coinceurs dont des petits, 1 jeu de friends, 4 ou 5 pitons lame dont une épaisse, 6 dégaines. Nous n’avons pas utilisé de broches mais il doit être possible d’en placer dans de meilleures conditions. Des skis d’approche ou des raquettes peuvent être les bienvenues.

Hauteur de la voie : 550 mètres.

Horaire : 4 à 5 heures pour la face

Topo : Neige, glace et mixte de Francis Mousel aux éditions Franck.

Où dormir : La course est réalisable à la journée. Possibilités de bivouac sous tente au cortail de Batoua.

Un commentaire »

  1. fdelerue

    Salut à tous,

    Vous trouverez ici quelques photos de la face Nord du Batoua.

    Bises,

    François

    Commentaire by fdelerue — 24 décembre, 2010 @ 0:18

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici