Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Eperon du brame au pic du Gar (25 octobre 2008)

25 octobre, 2008

Eperon du brame au pic du Gar (25 octobre 2008)

Classé dans : — topospyreneens @ 19:01

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Pic du Gar, face Sud,

l’éperon du brame

 Voie très esthétique en dièdres, fissures et magnifiques écailles franches. Elle est semi-équipée sur spits et pitons, et se prête très bien à l’utilisation de friends et coinceurs.L’herbe toujours envahissante n’est réellement génante qu’au départ de la 3ème longueur. Beaucoup moins souvent parcourue que sa voisine de gauche, Ginseng, elle mérite largement le déplacement en proposant une escalade assez physique.

Topo épreron du brame

Eperon du brame au pic du Gar
Album : Eperon du brame au pic du Gar

4 images
Voir l'album

Ptrmière ascension : En 1990, par Evain et Fabbro et Laffranque.

Accès voiture : Quand on arrive de Montréjeau, prendre la direction de Bagnères de Luchon. Remonter la vallée jusqu’au rond-point de Chaum ou l’on prend la direction de Saint-Béat. Après 2 kilomètres, prendre à gauche (en face du restaurant « le Marrakech ») en direction de Eup et de Bézins-Garraux. Suivre ensuite la direction de Bézins. On se gare sur le petit parking à côté de l’église.

Accès pédestre : Passer à gauche de l’église et suivre une piste forestière carrossable interdite à la circulation. Après 3 lacets, elle traverse un grand moment vers la gauche. Quand elle devient plate, prendre à droite le bon sentier du pic du Gar (petit panneau rouge). Il s’élève de façon très régulière en de nombreux lacets en direction du col de Teyech. Au niveau des derniers arbres et avant les pelouses, on quitte le sentier dans une épingle à gauche (petit cairn) pour traverser vers la droite, en ascendance, une combe herbeuse un peu raide en direction du pied de l’aiguillette. Au pied de celle-ci (départ de la voie Ginseng) on trouve un spit avec un maillon qui permet de faire un rappel de 40 mètres. Il permet de descendre une zone raide, on poursuit en suivant le pied de la falaise vers l’Est sur environ 300 mètres jusqu’à un grand dièdre qui délimite le bord gauche d’une roche accolée d’environ 100 mètres de haut. La voie commence dans le socle de cetta aiguille.

Il n’est pas obligatoire de passer au pied de Ginseng et donc de faire le rappel. Pour cela, quitter le sentier plus tôt (vers 1150 m.) et monter en ascendance vers le droite vers la falaise que l’on aperçoit rapidement.

Dans les 2 cas, compter 1 heure 15 à 1 heure 30.

Descente : En 3 rappels avec un rappel de 50 mètres : R5, R3, R2. Du pied de la voie, en descendant toujours vers la droite, on rejoint le sentier du pic du Gar.

Il est également possible de descendre droit dans le couloir en forêt à l’aplomb de la voie (raide). Il faut alors éviter une barre rocheuse par la droite à mi-descente. Dans le bas on rejoint une sente qui descend vers la droite et qui rejoint le sentier du col de Caube (45 minutes à 1 heure).

Difficultés : 6a maximum et obligatoire. La voie est assez soutenue et l’escalade physique en fissures, dièdres et écailles.

Equipement : La voie est semi-équipée en pitons et spits de 8 mm. Les nombreuses fissures et écailles se prêtent parfaitement à l’utilisation de friends et coinceurs.

Matériel : 12 dégaines pour la dernière longueur qui est entièrement équipée, 5 ou 6 friends petits et moyens (jusqu’au camalot rouge), un jeu de coinceurs. Un marteau peut être intéressant pour retaper les clous. De la sangle pour changer celles des relais.Une bonne paire de chaussures est intéressante pour l’approche et le retour assez raides.

Hauteur de la voie : 140 mètres. 5 longueurs dont certaines courtes.

Altitude sommet : 1756 mètres pour le pic du Gar, le haut de la voie est à environ 1550 mètres.

Horaire : 2 à 3 heures pour la voie.

Topo : Escalade en Pyrénées centrales (introuvable).

Un commentaire »

  1. cedric

    une voie soutenue ,malgré les cotations,mais avec de trés beaux passages.Pour le matos,le camalot 2 et 3 peuvent etre bien utiles.Nous avons rajouté un piton , maillon ,et ficellou à R2 pour le rappel et à R3 changé le ficellou.On peut donc s’abstenir de prendre le marteau pour quelques temps…
    MERCI POUR LES INFOS.

    Commentaire by cedric — 20 mars, 2012 @ 20:22

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici