Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Couloir du gouffre à la montagne d’Areng (30 décembre 2009)

30 décembre, 2009

Couloir du gouffre à la montagne d’Areng (30 décembre 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 20:50

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Barousse,

Montagne d’Areng (2079 m), face Nord,

couloir du gouffre

Très agréable couloir moins soutenu que ses voisins de gauche « Fanou » et « la fissure ». Par bon enneigement, il peut constituer un bon intermédiaire entre le couloir d’initiation et une course plus sérieuse. Nous l’avons suivi dans des conditions assez sèches, ce qui doit rajouter un peu de difficulté. Ce versant Nord de cette modeste montagne est d’un grand intérêt dès que la neige y est présente, il est toujours aussi agréable d’aller y balader ses piolets.

091230voiedugouffrelamontagnedareng022.jpg

Couloir du gouffre
Album : Couloir du gouffre

4 images
Voir l'album

Première ascension :Henry Fiocco.

Accès voiture :De Montréjeau, suivre la direction de Bagnères de Luchon, puis à droite celle de Mauléon-Barousse. Prendre ensuite à droite la direction du Port de Balès, traverser Ferrère et aux granges de Crouhens, prendre à droite la piste qui se dirige en direction du col d’Aouet (panneau en bois indiquant Saoube). A partir de là, l’enneigement et les possibilités de votre voiture dicteront votre lieu de stationnement. Continuer sur la piste en rive droite du ruisseau. Elle fait une épingle à la fontaine d’Artigues et revient plein Est. On se garera peu après au niveau d’une grande courbe à gauche (point côté 1325 m) au niveau du ruisseau d’Areng.

Accès pédestre :Juste après la courbe à gauche que fait la piste en traversant le ruisseau d’Areng, repèrer à droite une piste qui monte dans la forêt (panneau indiquant la montagne d’Areng). La suivre et prendre à droite à la première intersection. 50 mètres après, prendre à gauche, une piste qui monte raide (cairns, balisage bleu). Elle se transforme en sentier qui conduit à la cabane d’Areng (1631 m). L’horaire est variable en fonction du lieu de stationnement, compter une petite heure de la fontaine d’Artigue. De la cabane, monter vers le versant Nord, puis traverser vers la droite au pied de celle-ci. On passe au pied du couloir « Lucas » puis sous l’attaque de la rampe de « la fissure ». « La voie du gouffre » est le couloir suivant (30 minutes de la cabane).

Description :Remonter la première partie du couloir (40/45°) qui s’infléchit vers la droite pour venir buter sur un ressaut plus raide. Le franchir (50 mètres à 50/55°), lors de notre parcours il s’agissait de mixte herbeux assez facile. On passe à côté du gouffre. Le couloir s’infléchit à nouveau à droite (45°) pour rejoindre une sorte d’éperon que l’on suit jusqu’au niveau de la partie terminale de la face Nord de la montagne d’Areng. Traverser largement à droite à l’horizontale (45°) pour se trouver dans l’axe du sommet. Un système de petits couloirs permet de le rejoindre (50/55°).

Descente :Du sommet, descendre la large arête qui part vers le Nord-Ouest et s’engager dans le premier couloir que l’on rencontre à droite. Il est raide au départ (45/50°) et situé sous le vent, il peut être chargé. Il ramène dans le vallon d’accès.

Difficultés :Pentes de neige jusqu’à 55°, mixte herbo-rocheux pas trop raide en fonction des conditions.

Equipement :Néant.

Matériel :Piolets, crampons, encordement à 30 mètres suffisant, en fonction des conditions, prévoir du matériel pour s’assurer dans le rocher : friends, coinceurs et pourquoi pas 2 ou 3 pitons.

Hauteur de la voie :300 mètres.

Altitude sommet :2079 mètres au sommet de la montagne d’Areng.

Horaire :2 heures.

Topo :On trouve un topo très bien fait avec de belles photos dans un cahier à la cabane d’Areng.

Où dormir :Bien que la course soit rapide, une nuit à la cabane d’Areng (très bien équipée) doit réserver de bons souvenirs.

4 commentaires »

  1. Fiocco   Henri

    Salut Jean-Pierre et à toute l’équipe du PGHM.
    Je suis régulièrement vos sorties, j’apprécie beaucoup les récits de vos parcours dans ces coins retirés.Je suis particulièrement touché de l’intérêt que vous portez à la montagne d’Areng. Effectivement,quand les conditions sont là,plusieurs voies se dessinent dans la face réservant de belles surprises.Pour en revenir à la voie du Gouffre, il reste une énigme. En effet,après un rappel d’une vingtaine de mètres, je me suis posé sur un énorme tapis de neige.Bouchon ou pas….. La remontée au jumar sur la corde dynamique avait été fastidieuse.Il faudrait y retourner avec du bon matos de spéléo.
    Nous vous souhaitons à toute l’équipe une bonne et heureuse année 2010.
    Amicalement Henri

    Commentaire by Fiocco Henri — 31 décembre, 2009 @ 11:48

  2. jean

    Bonjour à tous,
    en ce qui concerne le gouffre, il semblerait qu’il ait été exploré il y a qques années déjà par le spéléo club du Comminges.
    A bientot dans la montagne.
    Jean

    Commentaire by jean — 6 janvier, 2010 @ 18:16

  3. topospyreneens

    Bonsoir,
    merci beaucoup Jean pour l’information qui nous éclaire un peu plus sur cette montagne.
    Cela intéressera à coup sûr Henri, grand connaisseur et découvreur des lieux.
    Amitiés montagnardes.
    Jean-Pierre

    Commentaire by topospyreneens — 6 janvier, 2010 @ 20:37

  4. Dom

    Je confirme, ce gouffre est connu des spéléos. J’ai un collègue de travail qui y est déjà allé à plusieurs reprises. C’est visiblement un trou borgne.

    Dom

    Commentaire by Dom — 21 mars, 2010 @ 18:53

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici