Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Combinaison Barrère-Gillereau et Candau-Peres au cap d’Aou (02 novembre 2013)

5 novembre, 2013

Combinaison Barrère-Gillereau et Candau-Peres au cap d’Aou (02 novembre 2013)

Classé dans : — topospyreneens @ 21:34

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Vallée d’Aure, montagne de la Soule,

Falaise du cap d’Aou (1531 m), versant Sud,

combinaison des voies « Barrère-Gillereau » et « Candau-Pérès »

Il s’agit de faire les 4 premières longueurs de la « Barrère-Gillereau » et de terminer par la cheminée de la « Candau-Peres ». Cette combinaison permet une escalade homogène dans la difficulté tout en profitant des belles longueurs de chaque voies. Une fois passées les deux premières longueurs plutôt herbeuses, ça s’améliore nettement au-dessus et l’escalade devient très plaisante. La fissure de L3 et les deux longueurs de la cheminée sont vraiment très belles et méritent à elles seules le déplacement. Pour l’équipement, soit il a vieilli, soit c’est moi qui ai pris de l’âge, mais quelques points seraient peut-être à remplacer, notamment à certains relais.

Combinaison Barrère-Gillereau et Candau-Peres au cap d'Aou (02 novembre 2013) topo-barrere-gillereau-212x300

Première ascension : La voie Candau-Pérès a été ouverte le 1er mai 1964 quand à la Barrère-Gillereau, le 11 mai 1969.

Accès voiture : De Lannemezan, remonter la vallée d’Aure en direction de Saint-Lary par la D929. Peu avant la sortie de Sarrancolin, prendre à droite la route de la Soule. La suivre jusqu’à son terminus (piste sur la fin) au hameau de Sabathé et se garer juste avant la maison.

Accès pédestre : Suivre le bon sentier qui passe devant la maison (panneau en bois indiquant la falaise). Le suivre en sous-bois pendant environ 10 minutes. On le quitte au niveau d’un gros cairn pour monter directement au pied des falaises par un pierrier (pénible). Lorsque la paroi est proche, monter en légère ascendance vers la gauche pour trouver une sorte de petit amphithéâtre bordé à gauche par l’éperon Lechêne et à droite par l’éperon Laffranque. Suivre alors le pied de la paroi vers la gauche sur une centaine de mètres jusqu’à rencontrer l’inscription « CP » gravée dans le rocher, une vieille sangle est visible à une dizaine de mètres. Compter 40 minutes.

Descente : Du dernier relais, atteindre le sommet par la crête. Basculer alors sur le versant opposé et pénétrer dans le bois. Descendre vers la droite jusqu’à un cirque herbeux. Il se rétrécit pour former un petit couloir au bout duquel on trouve le premier relais de rappel sur chaîne. On rejoint le pied de la paroi en 2 rappels de 40 mètres. Compter 1 heure à 1 heure 30.

Difficultés : TD, 6a+ max., V+ oblig., l’itinéraire est facile à suivre.

Equipement : La voie est équipée en pitons et spits de 8 mm dans les longueurs et aux relais. Certains sont en (très) mauvais état et devront être testés.

Matériel : 12 dégaines, sangles, friends petits et moyens jusqu’au Camalot N°2, coinceurs. Marteau pour éventuellement retaper. Encordement à 40 mètres suffisant.

Hauteur de la voie : 200 mètres. 7 longueurs.

Altitude sommet : 1531 mètres.

Horaire : 3 heure 30 pour la voie.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici