Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Cascades de Prat Long (08 et 10 février 2011)

11 février, 2011

Cascades de Prat Long (08 et 10 février 2011)

Classé dans : — topospyreneens @ 15:13

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Luchonnais, vallée du Lis, secteur de Prat Long,

versant Nord, 1800 mètres environ.

Ce site injustement méconnu nous a paru pourtant très attractif par la qualité de ses lignes et par la tranquillité des lieux. La marche d’approche bien que très raisonnable permettra d’arriver chaud au pied de la ligne choisie. Il ne faudra pas oublier que l’on est en haute montagne et que la marche d’approche traverse de nombreuses zones ou s’effectuent des purges parfois énormes. Les boulots qui poussent à l’horizontale au niveau des cascades attestent également que l’on se trouve sur une zone avalancheuse.

vue d'ensemble 1 Vue d'ensemble 2vue d'ensemble 3

Prat long
Album : Prat long

11 images
Voir l'album

Présentation :Nous avons compté et parcouru 4 lignes principales. Il en existe 3 autres dans la gorge à droite de celles-ci (non visible sur la photo). Sans être extrêmes, elles présentent toutes une certaine raideur et il faudra toujours compter un passage vertical plus ou moins long (sauf dans les boulots).

Orientation :Nord.

Altitude :Entre 1750 et 1850 mètres.

Accès voiture :De Bagnères de Luchon, prendre la direction de la station de ski de Super-Bagnères que l’on quitte dans une épingle à droite pour prendre à gauche la vallée du Lis. Suivre la route jusqu’à son terminus, parking.

Accès pédestre :Du parking, revenir 100 mètres sur la route et prendre à droite une route qui traverse la rivière. Peu après, prendre à gauche un sentier qui s’élève en forêt vers la cabane de l’Artigue (ruines). Continuer en direction du lac Vert et du refuge du Maupas. Juste avant la cabane de la Coume, prendre la passerelle à droite et le sentier en direction du refuge du Maupas. Passer encore 2 passerelles, le petit cirque se situe juste après sur la gauche (1 heure 30 depuis la voiture).

Description des cascades :

  • 1 : colonne à la lune : première connue : Xabier Inziarte et Cesar Atorrasagasti en décembre 2008. 5/II, 35 mètres. Très beau motif encaissé dans un dièdre dont les difficultés vont croissants. Descente en rappel sur un arbre à la sortie.
  • 2 : los olvidados : première connue : Xabier Inziarte et Cesar Atorrasagasti. 4+/II, 45 mètres. Plus raide qu’il n’y paraît de loin, la glace y est apparemment moins abondante que ses voisines. Une belle variante de sortie existe dans la colonne de gauche haute d’environ 5 mètres, la cotation devient alors 5. Descente en rappel sur un arbre
  • 3 : Attraction céleste : première connue : Luisma Montero et Ander Gomez le 22 février 2004. 4+/II, 60 mètres. C’est à mon avis le plus beau motif sur une glace abondante avec un beau rideau vertical d’une dizaine de mètres au départ. Descente en un rappel sur arbre. Xabier Inziarte et Cesar Atorrasagasti ont parcouru une ligne dans les draperies juste à droite le 22 février 2004 de difficulté analogue (II/4+).
  • 4 : Cascade des boulots : première connue : G. Bersoult et P. Satgé le 18 février 1984 pour la sortie de droite, Fernando Ferreras et Cesar Atorrasagasti le 27 décembre 1998 pour la sortie de gauche. 3 à 3+/III, 120 mètres. Il est possible de continuer au-dessus en franchissant deux autres panneaux hauts de 50 mètres séparés par des pentes de neige, le parcours fait alors 250 mètres toujours dans la cotation 3/3+. Descente en rappels sur arbres.
  • Il existe 3 autres petites couennes gelées dans le couloir à droite, toutes les trois parcourues en 1998 et 2005 par F. Ferreras, Cesar Atorrasagasti, Manu de la Hoz, Xabier Inziarte et Raul Osa. Elles font environ 25 mètres et de difficulté entre 3+ et 4. Descente en rappel sur arbre ou à pied par la droite.

 

Equipement :Les sangles sur les arbres sont en place, certaines avec un maillon. Il faudra évidemment les vérifier et certainement les remplacer.

Matériel :Piolets, crampons, 10 broches. Le matériel pour le rocher n’est pas nécessaire. Encordement à 60 mètres confortable pour « attraction céleste », sinon 50 mètres suffisent. Anneaux de corde à abandonner.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici