Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > Adishatz aux Spijeoles (21 août 2008)

29 septembre, 2008

Adishatz aux Spijeoles (21 août 2008)

Classé dans : — topospyreneens @ 22:06

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Pic des Spijeoles (3065 m), face Est

voie : Adishatz

Nouvelle voie dans cette belle face Est dont les itinéraires majeurs ne manquent pas. L’itinéraire est très direct jusqu’au sommet. A l’exception de 2 longueurs en dalle, elle suit une succession de dièdres plus ou moins marqués. Le rocher est très bon mis à parts quelques blocs sur les vires traversées. Elle est située entre la directissime et l’arête Nord-est. L’escalade est très plaisante sur un beau granit, la voie est quasi-équipée sur gougeons et pitons, il faut toutefois prévoir un peu de matériel à rajouter entre les points en place.

 topoadishatzblog.jpg

Adishatz aux Spijeoles
Album : Adishatz aux Spijeoles

7 images
Voir l'album

Première ascension : Ouverte du bas le 21 août 2008 par O. Dejean et JP Pujolle du PGHM de Luchon. Un grand merci à R. MAZURE, T. LAMOTTE, M. COUSI et Nicolas ? Pour l’aide apportée. Première répétition le 30 août 2008 par S. Rioja et JP Pujolle.

Accès voiture : De Bagnères de Luchon, prendre la route du col de Peyresourde que l’on quitte à gauche à Castillon de Larboust pour monter aux granges d’Astau (parking).

Accès pédestre : Du parking, suivre le GR10 qui passe au lac d’Oo puis au col et au refuge d’Espingo. Contourner le lac de Saüssat par la droite pour monter à la coume de l’Abesque (laquet). Juste avant la passerelle, quitter le sentier du Portillon pour prendre à droite une sente bien marquée qui monte vers l’arête sud-est des Spijeoles (cairns au départ). Suivre cette sente jusque vers 2500 mètres, obliquer alors à droite pour monter sous la face Est des Spijeoles. Toujours sur la droite, aller chercher un couloir herbeux au pied du tuc de l’Abesque, traverser ensuite à gauche sous la face jusqu’au pied de la voie (3 à 4 heures des granges, possibilité de dormir au refuge d’Espingo, compter alors 1 heure 30 à 2 heures d’approche). Il est également possible de dormir au refuge du Portillon et de rejoindre la face par une vire versant nord de la Tusse de Montarqué (chemin des mineurs, 1 heure 15). L’attaque est évidente à l’aplomb d’un toit triangulaire qui domine un grand dièdre de rocher clair.

Descente : Par la voie normale des Spijeoles. Du sommet, rejoindre le pierrier à la sortie du grand dièdre. On le descend (sente) en tirant à droite pour franchir une petite barre dans une zone de faiblesse (nombreux cairns). Continuer sur un vague éperon arrondi en direction du lac glacé puis prendre à gauche en direction de la base de l’arête sud-est. Une sente cairnée ramène rapidement au pied de la face Est et au chemin d’accès (3 à 4 heures jusqu’aux granges).

Descriptif des longueurs :

L1 : remonter le vague éperon de rocher clair quelques mètres à gauche du dièdre à l’aplomb du surplomb triangulaire. Relais dans le dièdre (4 / 50 m).

L2 : remonter la dalle au-dessus du relais et passer à l’angle gauche du surplomb. Relais sur la rampe à gauche quelques mètres au-dessus (5/5+ / 35 m).

L3 : franchir le dièdre au-dessus du relais puis une zone facile jusqu’à un nouveau dièdre légèrement à droite. Une dalle à droite mène au relais (5 / 50 m).

L4 : quelques mètres faciles mènent à un petit dièdre bien marqué légèrement à droite. Le remonter entièrement jusqu’à une terrasse que l’on traverse. S’engager dans le dièdre à l’aplomb jusqu’au relais (5 / 50 m).

L5 : continuer dans le dièdre puis légèrement à sa droite sur une magnifique dalle que l’on suit jusqu’au relais au pied d’un surplomb légèrement à gauche (4+ / 45 m).

L6 : partir en ascendance à gauche du relais puis droit par une succession de petits dièdres jusqu’à une vire (5+ / 50 m).

L7 : départ juste à gauche du relais par un ressaut raide. Monter ensuite en ascendance à droite par une rampe un peu herbeuse jusqu’à un éperon lichenneux que l’on remonte jusqu’au relais (6a puis 4 / 50 m).

L8 : continuer sur l’éperon jusqu’à une zone de blocs rouges, bifurquer à droite sur une rampe herbeuse (III / 48 m).

L9 : elle remonte la belle dalle à droite du relais, d’abord en traversant en ascendance à droite une dalle claire, puis tout droit par un dièdre puis une fissure, Relais quelques mètres sous le sommet (5+ / 45 m).

 

Difficultés : TD inf. peu soutenu, les passages les plus durs sont courts et bien équipés. L’équipement en place devrait permettre de ne pas avoir trop de problème d’itinéraire. La longueur la plus soutenue est la seconde, en dalle à reglettes.

Equipement : La voie est quasi-équipée en gougeons et pitons, il faudra néanmoins rajouter quelques points. Tous les relais sont sur gougeons.

Matériel : 8 dégaines, coinceurs, 5 ou 6 friends petits et moyens. Encordement à 50 mètres.

Hauteur de la voie : 350 mètres.

Altitude sommet : 3066 mètres.

Horaire : 4 heures.

Où dormir : Nombreux hébergements dans la vallée. Une nuit à Espingo ou au Portillon raccourcit la marche d’approche fort longue.

6 commentaires »

  1. dautais

    Je veux y aller! Merci pour le topo.

    Commentaire by dautais — 2 octobre, 2008 @ 2:43

  2. Jean-Luc

    Réalisée le 31 juillet : très belle voie, avec un très bon souvenir de la dernière longueur où il faut compléter.
    Merci aux ouvreurs pour cette voie, ainsi que pour les précieuses indications de ce blog qui permettent d’aller vers des découvertes !
    Jean-Luc

    Commentaire by Jean-Luc — 11 août, 2009 @ 22:44

  3. Féfé

    salut,
    Merci pour ce topo, il bien complet et précis…

    (Trop cool une blog comme celui- ci!!!)
    Adishatz

    Commentaire by Féfé — 20 août, 2009 @ 16:31

  4. Etienne_mobile_09

    Merci JP pour ton topo de la ravier au Quayrat, ils nous à bien servi pour l’écaille jaune…. je sais je suis pas sur le bon topo mais pour Nicolas ?… c’est Nicolas Raynaud ;-)

    Alpacino m’a conseillé cette voie quand on montait pour la ravier donc aprés le grand diedre mercredi, j’espère revenir samedi pour celle-ci si le temps le permet…

    Commentaire by Etienne_mobile_09 — 9 août, 2010 @ 23:06

  5. dutoit daniel

    Quelques précisions sur la dirctissime (voie Dutoit/Rouzeau)Son tracé sur la photo correspond au topo du guide Ravier,mais il n’est pas exact en effet notre tracé était bien plus direct et ne partait pas si loin dans la diagonale a la premiere longueur.Il suivait directement l’éperon des la premiere longueur.Cette erreur est due au fait que lors de l’établissement du topo j’avais fait l’erreur de dire: »suivre la diagonale sur une dizaine de métres alors que c’est 2 metres.Despiau qui a suivi le topo n’a plus rien retrouvé de notre description et en a refait un qui n’a plus rien a voir.Notre voie originale en suivant l’éperon est du niveau du grand diedre en rocher plus sur.Elle est vraiment digne d’intéret et a la sortie suivant la forme on fait la variante que l’on veut..
    D.Dutoit

    Commentaire by dutoit daniel — 7 août, 2011 @ 17:18

  6. aouita

    hola, gracias por el topo, recomiendo llevar 10 cintas expres en vez de 8.

    Commentaire by aouita — 28 août, 2011 @ 23:34

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici