Quelques topos montagne des Pyrénées

  • Accueil
  • > A la recherche du temps perdu au Ramougn

13 juillet, 2008

A la recherche du temps perdu au Ramougn

Classé dans : — topospyreneens @ 13:38

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Ramougn (3014 m), face Sud,

A la recherche du temps perdu

La voie nous a laissé une impression mitigée même si certaines longueurs se déroulent sur un magnifique granit et réservent de beaux passages d’escalade. La voie coupe de nombreuses vires caillouteuse surtout dans la première partie. Les 5 dernières longueurs présentent plus d’ampleur. La voie est quasi équipée en gougeons et pitons. Certains gougeons nous ont paru placés “bizarrement” (mousquetonnage au niveau des pieds et impossible avant), ce qui donne quelques mouvements un peu engagés. La sortie au sommet du Ramougn est un beau moment. Il manque désormais un piton dans L7 (au niveau d’un petit toit) : il n’a pas supporté le poids de la dégaine …

topo à la recherche du temps perdu 

A la recherche du temps perdu au Ramougn
Album : A la recherche du temps perdu au Ramougn

4 images
Voir l'album

Première ascension : Jacques Prat et Germain Ferrer le 10 août 2007.

Accès voiture : De Saint-Lary Soulan, prendre la route d’Espagne que l’on quitte à Fabian pour prendre à droite la route des lacs que l’on suit jusqu’au lac de Cap de Long.

Accès pédestre : Traverser le barrage et s’engager sur le sentier (HRP) qui débute à gauche à son extrémité. On le suit jusque sous le pas du Gat pour le quitter et suivre le sentier des terrasses de Cap de Long qui monte en direction de la brèche du Néouvielle. Il devient horizontal en passant sous la muraille Sud du Ramougn. On passe sous un triangle rocheux raide et on découvre l’éperon sur lequel se déroule la voie juste derrière. Rejoindre l’éperon par des éboulis ou un névé en fonction de la saison (crampons utiles le matin). Compter 1 heure 30.

Descente : Tous les relais sont équipés pour une descente en rappel, mais celle-ci serait difficile compte-tenu des nombreuses vires traversées.Une descente à pied paraît plus pratique, pour cela s’engager dans la face Est par une cheminée raide (cairn), la descendre sur une quarantaine de mètres en désescalade (II) puis la quitter par la gauche pour trouver un cheminement astucieux, cairné, qui louvoie dans la face (désescalade en II) jusqu’au névé à sa base. On peut suivre intégralement la cheminée, petit rappel de 25 mètres utile sur des anneaux en place. Descendre ensuite le versant Est du Ramougn en restant sur son flanc droit et remonter légèrement pour passer le pas du Gat. On retrouve le sentier HRP balisé qui ramène au barrage de Cap de Long (1 heure 30 à 2 heures).

Descriptif des longueurs :

L1 : le premier gougeon est visible à 8 mètres. Monter droit d’une quinzaine de mètres jusqu’à une vire herbeuse et bifurquer à gauche au niveau du gougeon au-dessus de la vire (attention tirage).

L2 : droit au-dessus du relais le premier piton n’est pas visible. Au niveau du second piton partir en très légère ascendance à droite.

L3 : évident, franchir une zone de rocher peu sur puis droit en direction du surplomb.

L4 :  franchir un beau mur au-dessus du relais, puis en légère ascendance à gauche dans une zone facile.

L5 : un gougeon visible à gauche au-dessus du relais puis traverser une vire caillouteuse légèrement vers la gauche.

L6 : franchir un premier dièdre en restant à gauche (gougeons à droite pas faciles à mousquetonner, puis un second dièdre redressé jusqu’à un gougeon. Monter ensuite en ascendance à gauche dans une zone facile puis une dalle redressée (tirage).

L7 : remonter le beau mur au-dessus puis en légère ascendance vers la droite pour franchir un court surplomb. Continuer dans la dalle au-dessus.

L8 : soit droit au-dessus du relais dans un mur raide (6b), soit par une cheminée à gauche (5). Le relais est quinze mètres au-dessus de ce passage.

L9 : remonter la belle dalle en ascendance à gauche (gougeons bien visibles).

L10 : droit au-dessus du relais par des fissures-cheminées athlétiques.

 

Difficultés : TD sup, 6b ou 6b+ max., 6a oblig.

Equipement : Voie presque entièrement équipée sur gougeons et pitons. Tous les relais sont sur gougeons avec anneaux de rappel.

matériel : 10 dégaines plus les relais, 3 ou 4 friends petits et moyens. En fonction de la saison, les crampons peuvent être utiles.

Hauteur de la voie : 400 mètres.

Horaire : 4 à 5 heures pour la voie.

Topo : Revue Respyr n°40, mars/avril 2008.

Un commentaire »

  1. François

    mêmes impressions que toi sur la voie. Bizarement équipée:
    -certaines longueurs font 50 m « élastique » avec relais pleine dalle alors qu’il y a une belle vire quelques mètres en dessous.
    -certains points sont effectivement difficile à mousquetonner.
    -il y a des pas durs sur des réglettes péteuses pour aller cliper des pitons pourris alors que c’est du 4+ deux mètres à gauche.
    -la longueur en 6b en L8 dans le petit mur jaune n’a aucune logique.
    - L9 surprenante: point dans la dalle à côté d’une belle fissure puis relais pleine dalle alors qu’il y a une belle vire 1 m à gauche
    -a quoi bon mettre des chaînes au relais d’une voie qu’il ne faut surtout pas redescendre en rappel vu les pierres qu’il ya sur les vires.
    Bref, un équipement mixte aurait été plus judicieux en exploitant au mieux les relais naturels, les coinceurs et quelques gougeons pour aller chercher le beau rocher dans les zones compactes. Dommage…
    François

    Commentaire by François — 15 octobre, 2008 @ 9:14

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

halim soulimani |
Clermont foot auvergne |
• ★ • pOpinée De tImb... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecurie
| hamzakhan
| Christophe Dominici